Un adolescent finlandais qui a arnaqué un casino en ligne maltais se voit infliger une peine de 20 mois d’emprisonnement avec sursis

Un adolescent finlandais technophile qui a fraudé un casino en ligne maltais d’un montant de 138 000 euros a été condamné lundi à une peine d’un an et huit mois avec sursis, a rapporté la chaîne d’information locale Yle. Les parents du jeune homme ont été accusés de blanchiment d’argent et ont été condamnés à des peines avec sursis.

Les trois peines n’ont pas encore été exécutées car les accusés ont le droit de faire appel des décisions de la cour, a ajouté Yle dans un article du lundi sur le sujet.
Comme l’a rapporté Casino News Daily le mois dernier en citant Yle, l’adolescent observateur s’est avéré avoir repéré et exploité un problème technique dans un casino en ligne sans nom, basé et agréé à Malte. Le système de l’opération de jeu a été mis en place pour permettre aux clients d’annuler le retour de leurs fonds et de recevoir leur remboursement dans un portefeuille en ligne ou sur leur compte bancaire.

Le jeune homme, originaire de Forssa, en Finlande, a ouvert un compte au casino en utilisant de fausses informations, plus précisément une fausse date de naissance, et aurait pu profiter du bug technique pendant plus d’un mois. Au cours de cette période, il a réussi à transférer plus de 138 000 euros de fonds du casino sur son compte bancaire personnel.

Selon les procureurs, l’adolescent, alors âgé de 16 ans, a réussi à effectuer 417 transactions entre avril et mai 2017. La fraude a été découverte par un employé du casino en juillet 2017.

Les parents d’un adolescent trouvé coupable de blanchiment d’argent

L’adolescent, aujourd’hui âgé de 18 ans, a comparu lundi devant le tribunal de district de Häme pour entendre sa condamnation. Il a été accusé de fraude aggravée alors qu’il était mineur et a été condamné à une peine d’un an et huit mois avec sursis. Il devra également rembourser les 138.000 € qu’il a transférés du casino et couvrir les frais de justice du propriétaire du casino qui s’élèvent à 3.000 €.

Les parents de l’adolescent ont également été trouvés impliqués dans les actes de leur fils. Selon les documents déposés au tribunal, les enquêteurs ont trouvé 14 500 € d’argent transféré du casino sur le compte bancaire du père du jeune homme. Le parent a été giflé hier d’une sentence avec sursis de cinq mois pour blanchiment d’argent aggravé.

La mère de l’adolescente a été condamnée à une peine plus clémente de 60 jours avec sursis pour blanchiment d’argent après qu’on eut découvert qu’elle avait été transférée de l’argent volé sur son compte bancaire personnel pour un montant de 2 300 euros et qu’elle avait en sa possession une moto de 5 000 euros qui aurait été obtenue avec une partie de l’argent volé. On lui a également ordonné de rembourser les gains mal acquis.

Comme indiqué plus haut, les trois défendeurs pourront faire appel des accusations et des peines. Il reste à voir s’ils interjetteraient effectivement appel de la décision de la Cour d’hier.

Retour haut de page